Rendez-vous un dimanche par mois au Centre des Arts Vivants.

Que vous soyez amateur ou professionnel, ces ateliers sont pour vous. D'une durée d'1h, 2h ou 3h, vous pourrez entrer dans l'univers de nos professeurs et vous laisser aller.

Que ce soit un professeur invité ou bien un de nos professeurs résidents, ils seront là pour proposer des stages exceptionnels.

Prochains Dimanches

  • Dimanche 18 Novembre avec : Aurélie Chappaz, Fanny Frosini, Julie Lopez et Guillaume Laisney, Julien Mathieu, Taos Mesbahi, Sébastien STH, Tina Nasika, Guem et Edilson Roque.
  • Dimanche 16 Décembre avec : Natividad Capdevila, Alexandra Leblans, Julie Lopez, Julien Mathieu, Edilson Roque, Sandra Osorio et Tina Nasika.

Places limitées, inscription obligatoire sur la boutique ou sur place

- Le stage de Pas de Deux du 18 Novembre avec Julien Mathieu de 16h30 à 18h30.

Le cours de pas de deux, ou souvent appelé aussi cours d'adage, permet de travailler la relation de partenariat entre une danseuse et un danseur. A l'issue d'une barre et d'un milieu assez courts permettant un échauffement efficace et complet, plusieurs enchainements sont proposés afin de travailler les bases et techniques du partenariat (équilibres, travail de la distance, décalés, tours avec partenaire, quelques portés) et éventuellement les mettre en application dans des chorégraphies plus longues ou extraits du répertoire.

Ce travail nécessite un très bon niveau en classique individuellement (avancés et professionnels), et une bonne maîtrise des pointes pour les danseuses.

Julien se réserve le droit de modifier le contenu du stage suivant l'équilibre homme/femme inscrit au stage.

- Les ateliers chorégraphiques de technique Horton avec Edilson Roque

Ils sont adaptés à tous les niveaux. L'objectif étant d'adapter chaque compétence technique à la pratique scénique.

Edilson Roque, danseur, chorégraphe et professeur de technique Horton est formé à Rio, sa ville natale puis chez Alvin Ailey, Sa Cie a 2 pièces de lui au répertoire : "Mulheres" (soutenue en 2010 par l'Ambassade du Brésil) et "Sur un air de Bossa Nova" (soutenue en 2012 par le CND).